Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Des Humains et des Animaux...

Publié le par Philippe Le Bihan

Une étude menée par des psychologues révèle les liens qui unissent Humains et Animaux et les répercussions qu'ils ont sur les rapports entre humains.

Premièrement on constate que le moment d'adoption d'un animal correspond souvent au moment ou les liens entre parents et enfants se distendent (soit par une "crise d'adolescence" soit par le départ des enfants de la maison familiale).

Dès lors une question se pose: pourquoi?

Le fait est que l'animal domestique (chat, chien, oiseau et poisson principalement) est "sous contrôle" et est "contrôlable". Certes en premier il apporte de l'affection mais l'humain ne se contente pas de cette affection; il veut contrôler celui qui lui apporte cette affection. Adopter un animal permet ainsi à l'adulte de reprendre confiance en soi, en ses capacités dominatrices et de contrôle de son environnement familier face à des enfants souvent imprévisibles et cherchant justement à échapper à ce contrôle.

Car, ne l'oublions jamais: si les humains ont besoin des animaux, les animaux, eux, peuvent très bien se passer des humains.

Cela induit donc une peur constante que l'animal domestique ne redevienne sauvage.

Mais qu'est-ce que cette attitude de "l'animal affectueux sous contrôle" induit dans les rapports aux autres êtres humains?

Le fait est que lorsque je possède un animal domestique, je veux en contrôler tous les aspects de sa vie tant "publique" (où il va, où il peut aller ou non) qu'hygiénique (ce qu'il mange ou non) que "privée" (avec qui se reproduit-il ou non).

Le dernier cas est très révélateur (celui de la reproduction), mais le premier aussi (le contrôle des allées et venues) sur ce que cela induit entre humain.

Il est psychologiquement prouvé qu'un adulte possédant des animaux domestiques, et plus il en possède plus cela est vrai, opère un transfert de ces contrôles sur ses animaux vers un contrôle sur ses proches voire parfois ses amis.

Avoir un chat ou des oiseaux est révélateur d'une volonté de contrôle des allées et venues de ses enfants, de ses proches et, parfois, de ses amis.

De la même façon, lorsque je possède un animal domestique j'en contrôle tout naturellement (du moins à mes yeux), la reproduction. Tel chien avec telle chienne, tels oiseaux ensemble, chat castré. S'y mêlent, surtout pour les chiens et les oiseaux (les chats étant le plus souvent castrés donc il y a interdiction de toute vie sexuelle), le désir de "pureté raciale" ou au contraire d'"originalité raciale".

Ce type de contrôle loin de se limiter à ses animaux, se retrouve dans la façon de contrôler ses enfants et leurs relations sexuelles et affectives. Soit par l'"amélioration de la race" elle-même soit par l'"amélioration sociale".

Bref on remarque que le contrôle non-naturel imposé par les humains sur leurs animaux, et bien ces humains ont une nette tendance à les calquer sur leurs proches, leur famille, leurs enfants.

Voir les commentaires