Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ô Curé hypocrite! De l'islamisme expliqué aux chrétiens.

Publié le par Philippe Le Bihan

   Ô Curé hypocrite, qui n’ose répondre à une question car cela l’obligerait à remettre sa propre foi, ou plus exactement son propre dogme, en cause.

   De quoi je veux parler ? D’un matin de catéchisme pour les enfants. À côté était organisée une réunion des parents à laquelle assistait mon ex compagne. Et voilà-t-y pas qu’elle, avec sa naïveté qui lui est propre, qu’elle donc posa une question sur ce qui se passe en Syrie, en Irak et maintenant en France et en Belgique : « pourquoi ils ne croient pas en Dieu et assassinent des croyants ? ».

   Évidemment, curé, je comprends que posée en de tels termes cette question t’ai dérangée. Surtout que c’était pendant une réunion où étaient présents d’autres parents, qui de tendance extrême-droite catho, qui plus trop catho mais restant quand même, etc. Certes peut-être si cette question t’avait été posée seul à seul aurais-tu peut-être accepté d’y répondre autrement que par des considérations générales traduisant en fait un grand souffle d’exaspération.

   Car pour répondre à cette question, il convient de se pencher sur notre propre histoire de notre propre religion : le christianisme, et mettre en parallèle le déroulement de l’histoire musulmane.

   Le christianisme a débuté par une période d’extension plus ou moins violente. D’abord extension pacifique, par l’annonce de la Bonne Nouvelle, l’évangélisation donc, puis extension plus violente avec l’attaque et la destruction des lieux de cultes païens de l’Empire Romain et de leurs symboles.

   Cette extension fut suivie d’une période de léthargie avant de laisser place à une période de faste intellectuel avec les premiers « docteurs de l’Église » dont les non-moindres furent Saint Augustin et Saint Thomas d’Aquin.

   Période de faste intellectuel qui devait ensuite laisser place aux premières guerres de religions, initiées par l’Église Catholique : les Croisades vers Jérusalem et la Reconquista de l’Andalousie. Période suivie de très près par l’instauration de l’Inquisition.

   L’Inquisition brûla et tua, au nom de Dieu et de la Vérité, des juifs, des musulmans, des protestants, des femmes, des scientifiques, etc. Il n’en est pas moins vrai que l’Inquisition croyait en Dieu tout en tuant d’autres personnes croyant en Dieu mais ayant une vision de la Vérité Divine qui n’était pas la même.

   Enfin 250 à 300 ans plus tard, trois siècles en gros plus tard, on en revint à la raison, s’établit l’Humanisme chrétien, les Lumières puis enfin la démocratie.

   Alors je dirais ceci : « pourquoi demander à une religion née 625 ans après le christianisme d’évoluer plus vite que ledit christianisme ? ».

   Eux aussi ont connu leur période d’expansion plus ou moins accompagnée de violence. Puis, presque sans période de léthargie cette-fois, le faste philosophique et intellectuel de Cordoue et Bagdad. Que 625 ans après la naissance de l’Inquisition Catholique, soit vers 1995, ils aient connus leurs propres intégristes (en Algérie d’abord avec le GIA et le FIS) cela va dans la logique des choses.

   Je dirais que s’ils suivent à peu de choses près la même évolution que la religion chrétienne, d’ici 250 à 300 ans, trois siècles en gros, ils connaîtront leur période d’Humanisme Musulman puis l’accès à la démocratie.

   Voilà au moins une chose que tu aurais pu dire ô curé hypocrite qui te cache derrière la noirceur de ta soutane dès qu’une question dérangeante t’es posée.

   Ces islamistes croient en Dieu, mais ils ont une autre notion de la Vérité Divine que la plupart des musulmans eux-mêmes, et de facto que des chrétiens et des juifs. Ils sont l’Inquisition : Satan parlant au nom de Dieu. Mais cela n’est qu’une période, à subir certes, mais qui peu-à-peu s’estompera même si cela prendra tout pour comme le christianisme trois siècles !

Voir les commentaires